BANG YOUR HEAD - VOL 8

Feat.: As they Burn (F), Purest of Pain (NL), Science of Sleep (D), Miles to Perdition (L), Soulhenge (L)
Musique / Metal
VEN. 05.12.2014 / 19:30 / PORTES 19:00
Org.: Schalltot Collective & Kulturfabrik
Prévente: 18€ (+commission fee)
Caisse du soir: 22€

8ème édition, déjà, de ce festival qui a pour but de regrouper, pour un prix dérisoire, plusieurs groupes de renommée internationale et des groupes locaux sous une même bannière : le métal dans tout ce qu’il a de plus viscéral et instinctif. Rendez-vous  donc vendredi 5 décembre prochain !

Suite à des problèmes contractuels, le groupe DEVIL YOU KNOW s’est vu contraint d’annuler sa tournée européenne et donc sa participation au festival Bang your Head, vol. 8.  Il sera remplacé par le groupe AS THEY BURN.

Le groupe néerlandais PUREST OF PAIN viendra pour la seconde fois au Grand Duché après s’être produit au Mosh the Dancefloor en mai dernier. Le groupe connaît une belle notoriété en Belgique et surtout aux Pays-Bas. 
Influencé par beaucoup de différents genres de métal, PoP ne laisse pas insensible les non-métalleux grâce à l’immense énergie sur scène montrée lors du Wacken Metal Battle Open Air. Deathmetallers, tenez-vous prêts !

SCIENCE OF SLEEP est un groupe de Deathcore allemand, en provenance direct de Berlin et créé il y a 3 ans.  En très peu de temps, ce groupe au style brutal s’est imposé comme l’un des leaders de la nouvelle scène Death allemande et s’est vu offrir, cette année, une place de choix lors du festival Summerblast qui s’est déroulé à Trèves.  A découvrir… ou redécouvrir !

Egalement sur l’affiche : MILES TO PERDITION, toujours auréolé de son statut de chef de fil d’une scène metal à nouveau en pleine ébullition et qui continue de fournir des prestations scéniques à chaque fois impressionnantes !   Ils seront rejoints par SOULHENGE, autre groupe local, originaire du Nord du pays et dont le premier album, intitulé « Fragments », a été réalisé en juillet dernier.

Un dernier groupe viendra encore prochainement rejoindre l’affiche d’un festival qui, à nouveau, risque de faire pas mal de bruit…