• Saype (France)
  • Jaune (Belgique)
  • Saype (France)

INTERVENTIONS URBAINES NIEDERANVEN

Kufa's Urban Art
Exposition / Street Art
LUN. 19.06.2017 > VEN. 30.06.2017
Org.: Commune de Niederanven et Kulturfabrik

Durant 2 semaines, une vingtaine d’artistes du monde entier réaliseront des oeuvres d’urban art et de land art au sein d’espaces publics et privés dans 10 villes de 4 pays.

A Niederanven, 2 artistes interviendront dans l'espace public.

  • Saype (France): land-art
  • Jaune (Belgique): interventions urbaines minimalistes

Saype (France)

  • Dates: du 19 au 23 juin 2017
  • Adresse: Champ - 128, route de Trèves - 6960 Senningen

Né en 1989, Saype vit et travaille actuellement à Moutier (Suisse).
Artiste autodidacte, il débute la peinture à l’âge de quatorze ans par le biais du graffiti. Très vite, il travaille entre la rue et son atelier et expose ses premières oeuvres en galerie à l’âge de seize ans.
Passionné par la philosophie et les questions que l’on pourrait appeler "existentielles", sa peinture explore le plus souvent des problématiques autour de l’être humain. Son travail est pour lui un moyen de partager sa vision du monde et nous invite à nous interroger sur notre nature profonde, notre esprit, notre place sur terre et dans la société.
Pionnier dans le domaine de la peinture sur herbe, courant artistique s’inscrivant entre le land art et le graffiti, il réalise depuis 2013 de gigantesques visages éphémères dans les paysages, avec de la peinture 100% biodégradable qu’il prépare lui même.

Liens

Jaune (Belgique)

  • Dates: du 26 au 30 juin 2017
  • Lieu: dans les rues de Niederanven

“I’m a stencil artist and urban interventionist from Brussels, Belgium. My work is based on the paradox between the visible and the invisible, with sanitation workers the main protagonists in my humorous installations and paintings - an idea that was born from my own experience working in the profession.
Despite performing an important public service in garish fluorescent clothing, I observed that they existe in the background of our urban environment, becoming almost invisible to the average person.
It was in 2011 that I decided to free these characters from their roles by symbolically placing them in ever more absurd and whimsical scenarios in and around the city streets. Those who were supposed to keep the world tidy have become harbingers of chaos.”

Liens