LECTURE-RENCONTRE

Autour du livre "Florange sans Fin"
Littérature
JEU. 26.06.2014 / 20:00 / PORTES 19:30
Dans le cadre de: Festival de la Culture industrielle et de l’innovation
Avec: Jean Portante
Prix: Gratuit

Depuis deux mille ans, des peuples migrant dans toute l’Europe ont traversé la terre de mines et d’industrie métallurgique qui occupe une partie de la Lorraine et du Luxembourg. Sur ce territoire de croisements et de rencontres, les hommes ont établi des frontières, construit des cités, laissé leur trace. Cette histoire complexe et brûlante, sans cesse recomposée par le jeu des migrations successives et des identités mêlées, reste encore méconnue.

Jean Portante explore la relation entre histoire et mémoires. Son texte original dessine les contours d’une étrange géographie de l’exil, à la fois bouleversée et bouleversante d’autant qu’il évoque le parcours de ses propres parents, immigrés italiens au Luxembourg.

Son récit fait écho à la suite photographique de Joël Leick, auteur notamment d’un précédent livre aux éditions Créaphis, Friches, avec un texte de Pierre Bergounioux. Loin de toute intention de « reportage », les images réalisées à Florange et ses alentours proposent une vision insolite de sa ville natale.

"Les miens sont passés par Florange ou tout près, à un moment ou à un autre. je n’y ai pas trouvé de portante dans l’annuaire. Ni de Vecchioli en ce qui concerne ma lignée maternelle. Mais sûr qu’ils sont passés par là, les portante et les Vecchioli. Par là ou tout près. Mon père me l’a raconté. Je l’avais oublié. J’ai six ans. Nous revenons d’Italie. Nous recommençons. Nous y sommes retournés, parce que pour ma mère, vivre au Luxembourg relève du définitivement provisoire. Alors que mon père ne jure que sur le provisoirement définitif." Extrait