LOOKING FOR GAZA

Arts de la scène Théâtre
SAM. 11.04.2015 / 20:00 / PORTES 19:30
Dans le cadre de: "Regard(e) l'Autre"
Langue: français
Par: Cie Théâtre K
Mise en scène: Gérald Dumont
Prévente: 20€
Caisse du soir: 20€
  • Texte, mise en scène et interprétation : Gérald Dumont
  • Création musiques : SC MoCha du collectif Checkpoint 303 Photographies : Julien Jaulin

  • Musicien : Frédéric Baudimant
  • Collaboration artistique : Nathalie Grenat

  • Création lumière et régie générale : Richard Couton
  • Production : Chloé Vancutsem

Oratorio electro

A la croisée du carnet de voyage et du concert électro, Looking for Gaza (Oratorio electro) relate les tribulations d’un auteur en route vers cette enclave palestinienne, et témoigne de la situation à laquelle sa population est confrontée.
Une création littéraire et musicale, à la fois poétique et ancrée dans le réel, initiée par Gérald Dumont, auteur et metteur en scène prenant ses sources en Palestine et à Gaza suite à plusieurs résidences.
Un auteur devient donc acteur et témoin. Il livre une performance au sein de laquelle la musique électro devient comme un écho au bruit de  « là-bas ». Ce spectacle est un état des lieux de cette région,  une résonnance, sans doute imparfaite, sans doute déformée, parfois imaginaire de ce pays, mais qui le rend bien plus réel.

Mot du metteur en scène

 « Looking for Gaza  (Oratorio electro) vient d’un parcours personnel, intime, une envie d’en découdre avec des certitudes et sans chercher de réponses, me confronter à des questions. Looking for Gaza (Oratorio electro) vient d’une impérieuse nécessité d’aller là ou se fait le monde contemporain, de tenter d’en comprendre certaines arcanes, et d’en donner, immodestement, ma vision et la partager. Cette parole là, qu’elle soit la mienne ou celle d’un autre est nécessaire. Elle vient d’un vécu, d’expérience et de rencontres. Elle doit venir du bruit des autres et du monde. Et celui de la Palestine me dérange. Quelque chose ne tourne vraiment pas rond. C’est cette multiplicité de vues que j’aimerais rapporter de là-bas, une dialectique parfois hystérique, à l’image de la Palestine, violente, crue, en construction et en déconstruction »
Gérald Dumont

Mentions

Un projet de la compagnie Théâtre K.

Coproduction et partenariats: Centre Culturel Ronny Coutteure à Grenay, ville de Villeneuve d’Ascq avec la Ferme d’en Haut et la Médiathèque Till l’Espiègle

Avec le soutien du Conseil Régional du Nord Pas de Calais, de l’Institut Français, de l’Institut du Monde Arabe, du Conseil Général du Nord.

Théâtre K. est adhérent aux Makinistes Associés soutenu par la ville d’Hellemmes. Membre du SYNAVI.

Israël - Palestine, Regard de l'autre / Regarde l'autre

Convoquer étonnement et admiration, rire et larmes, perplexité et lucidité, questionnement et indignation, voilà tout le programme du projet «Palestine - Israël, Regard de l'autre / Regarde l'autre» conçu par des acteurs culturels réunis autour d'une cause commune : la cause palestinienne. Ce projet pose un regard critique et artistique sur le conflit israélo-palestinien. La démarche s'inscrit dans une programmation riche et diverse qui permet un recul utile pour mieux comprendre les enjeux de ce conflit.

LES MANIFESTATIONS:

LUX EXPO:

14.03, 17h 
Table ronde avec Michel Legrand (CPJPO)


CARRÉROTONDES
:
16.03, 20h - 
The pain inside (un film de Charlotte Bruneau)


NEIMËNSTER:

18.03, 20h
 - Maysoon Zayid (one woman show)


08 - 28.04, de 11h à 18h
 - Empreintes de passage : exposition photo de Raed Bawayah


22.04 - 03.05, de 14h à 21h
 - Exposition «Breaking the Silence»


27 + 29.04, 20h
 - Un captif amoureux (une pièce de théâtre de Jean Genet / Mise en scène: Guillaume Clayssen)


KULTURFABRIK:

21.03, 19h
 - Soirée de solidarité avec la Palestine. Avec le trio André Mergenthaler, Naser Halayqa et Behnam Hassani (Kulturfabrik)


11.04, 20h
 - Looking for Gaza

CINÉMATHÈQUE:

02.04, 20:30 : À la rencontre d'un pays perdu (un film de Maryse Gargour)


THÉÂTRE DES CAPUCINS:

23 + 28.04, 20:00 : À portée de crachat (une pièce de théâtre de Taher Najib)