« L’ACTU, J’EN FAIS QUOI ? », 1ER PRIX DU CONCOURS «JEUNE JOURNALISTE»

News date 07/03/2019

« L’actu, j’en fais quoi ? » est un projet d’éducation aux médias et à l’information initié par le Point Info Jeunes et la Kulturfabrik. Il a été réalisé en 2018 avec des intervenants spécialisés : Camille Besse, dessinatrice de presse et Gérald Dumont (Théatre K), auteur et metteur en scène. Ce projet a reçu le 1er prix du concours « Jeune journaliste » qui s’adresse aux élèves de l’enseignement fondamental, secondaire et secondaire technique, ainsi qu’à l’éducation différenciée.

Les dessins et les textes des jeunes seront imprimés en grand format et feront l’objet d’une exposition itinérante qui circulera dans les lycées du pays. Vous pouvez également découvrir les textes et les dessins des jeunes à la Escher Bibliothéik tout au long de l’année 2019, cette exposition ayant été choisie pour être mise en avant à l’occasion des 100 ans de la bibliothèque.

La mission des élèves consistait à faire le travail d’un vrai journaliste, examiner un sujet en détail, d’effectuer des recherches, de documenter son travail et de soumettre une production journalistique. Chaque année, un sujet est proposé par un groupe de pilotage composé de représentants du Ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse, du Conseil de presse et du ZpB.

Le sujet de l’année scolaire 2018/2019 est : So du emol eppes! La liberté d’expression est un droit fondamental.

Le jury se compose de représentant(e)s du Conseil de presse, du Zentrum fir politesch Bildung, du Service de Coordination de la Recherche et de l’Innovation pédagogiques et technologiques (SCRIPT) et de représentant(e)s de l’établissement scolaire dans lequel se fait le vernissage de l’exposition itinérante.

Le projet « L’actu, j’en fais quoi ? »

10 jeunes entre 18 et 22 ans ont participé à une semaine d’ateliers du 9 au 13 avril 2018, et ont animé une lecture publique dans la soirée du 13 avril. 

Il a été demandé à chaque participant de choisir une information s'inscrivant dans des thématiques de son choix. Nous avons privilégié des thématiques d'ordre politique et citoyen (écologie, homosexualité, migrations, cannabis, etc...) que cela soit dans la presse nationale, dans la presse locale et sur internet. Cette information a alors été traitée de 3 façons différentes:

  • Par le dessin :

Comment, par le trait, interpréter une actualité, se l'approprier. Comment y apporter un regard neuf, décalé, pour créer l'humour, la poésie, ou encore l'absurde... C'est une initiation au dessin de presse. C'est aiguiser son regard et son esprit critique. C'est comprendre, déchiffrer et interpréter un événement.

  • Par l'écriture : 

Décrire ce fait d'actualité et dire pourquoi l'avoir choisi, raconter ce qu'il évoque. C'est alors aussi parler de soi, et de la façon dont le monde nous intéresse, comment la société et notre quotidien interagissent. C'est par l'écriture, commenter et illustrer son dessin. Chacun va alors parler de son propre processus créatif.

  • Par la lecture :

La lecture à haute-voix de son propre texte est importante. C'est oser lire devant tout le monde son texte, se dévoiler encore un peu plus. C'est aussi une initiation au jeu théâtral, mais surtout, assumer pleinement ce que l'on a dessiné, et écrit. C'est affirmer ses choix, ses points de vue. C'est, par ces 3 moyens d'expression, et de façon ludique, l'occasion de se positionner politiquement et de façon citoyenne, sur des faits de société. C'est s'indigner, c'est s'engager. C'est aussi échanger avec l'autre, se confronter à d'autres avis, entamer des débats.