• Caryl Férey - photo : Gallimard
  • Gérald Dumont

AUTOUR DE « PETIT ÉLOGE DE L’EXCÈS »

Lecture par le metteur en scène Gérald Dumont & débat avec l’auteur Caryl Férey
Littérature
LUN. 13.02.2017 / 20:00 / PORTES 19:30
Entrée : libre

En prélude du spectacle "7 janvier(s)", le Centre culturel Kulturfabrik propose une soirée lecture & débat autour du livre « Petit éloge de l’excès » avec deux personnages hauts en couleur: l'un des maîtres du polar français Caryl Férey & le rockeur-metteur en scène Gérald Dumont.


«Je n'invente rien, c'est dans le dictionnaire étymologique : le mot est d'abord employé pour désigner un acte qui dépasse la mesure, un dérèglement. Je vous passe les détails mais à la fin, l'emploi du mot au sens de "très grand", et son adverbe "très" ou "tout à fait" et cela sans idée d'excès, est fréquent. L'excès non seulement résiste aux règles imposées par les pauvres types sus-nommés, mais permet aussi de nous multiplier, de nous essayer à toutes les sauces, tous les possibles, de grandir en somme. Tans pis si on est excessivement mauvais. Il n'y a à perdre que des illusions, des résidences secondaires, des voitures, des slips de bain.»

Voilà, (entre autres, ce qui sera lu par Gérald Dumont, avec, bien sûr, du rock, du rock et du rock.) Et ensuite place au débat avec Caryl Férey !

Caryl Férey

Caryl Férey est né en 1967. Baccalauréat en poche, petits boulots épuisés, il fait le tour de l’Europe à moto, puis s’embarque pour un tour du monde de sept mois. Il y puise sûrement une grande partie de ses intrigues. D’ailleurs, l’écriture l’accapare dès son retour. Sa progression est linéaire. Sa carrière littéraire, entamée en 1994 aux Editions rennaises Balle d’argent (Avec un ange sur les yeux), poursuivie chez Baleine (Haka, 1998), est aujourd’hui ancrée à la «Série noire» chez Gallimard.
Son œuvre, constituée principalement de romans noirs, s’est attachée à des pays très différents : la France bien sûr (notamment dans La Jambe gauche de Joe Strummer et Plutôt crever) mais surtout la Nouvelle- Zélande dans Haka et Utu, l’Afrique du Sud dans Zulu, l’Argentine dans Mapuche, et tout récemment les Etats-Unis dans Les Nuits de San Francisco (2014). Cette œuvre a été primée à de nombreuses reprises : Utu en 2005 reçoit notamment le prix du polar SNCF, le prix Polar Michel Lebrun et le prix Sang d’encre, mais c’est avec son roman Zulu qu’il rafle tous les prix : Grand prix de littérature policière, Prix des lectrices de Elle, Prix Jean Amila, Prix du roman Noir Nouvel Obs, Prix des lecteurs Quais du polar, Grand prix du roman noir français, Prix Mystère de la critique. Vendu à plus de 200 000 exemplaires, Zulu a été adapté au cinéma en 2013 par Jérôme Salle, avec Orlando Bloom et Forest Whitaker dans les rôles principaux. Son roman Mapuche, paru en 2012, reçoit le prix Landernau du polar la même année et le prix Ténébris en 2013. Il vient de publier Condor aux éditions Gallimard.

Gérald Dumont

Gérald Dumont est en 1967. Après des études musicales, il étudie les Beaux-Arts à Bourges. Il devient ensuite programmateur de concert rock à Lyon ainsi que manager de groupe. Il devient ensuite régisseur son de la compagnie marseillaise « Cartoon Sardine théâtre ». Il travaille ensuite à Lille avec Daniel Mesguisch avant de créer le Théâtre K. Il a écrit et mis en scène une quinzaine de pièces dont ces dernières font suite à des résidences à l'étranger comme «Taklamakan» (chine), « Chronique nomade d'un ratage (Sahel), « Looking for Gaza » (Moyen- Orient) et plus récemment « Uma Maria Um José » (Brésil).