SQUATFABRIK #5

Résidence de Marc Pierrard & Pasko
Résidence
MAR. 18.08.2020 > SAM. 29.08.2020

Squatfabrik

Depuis le mois de mai, le "Kufa Summer Bar" accueille diverses petites manifestations culturelles : DJ sets, concerts acoustiques, marché des créateurs… Et quelques mètres plus loin, dans les anciens locaux de la Keramikfabrik laissés vacants depuis quelques mois, nous vous invitons à découvrir la SQUATFABRIK, nouveau projet de la Kufa qui n’est pas sans rappeler son passé de squat artistique !

De juin à septembre 2020, une dizaine d’artistes locaux vont se relayer dans ce grand espace inoccupé. Ils ont carte blanche et leurs portes sont grandes ouvertes ! Si vous sirotez une bière au Kufa Summer Bar, n’hésitez donc pas à aller découvrir leur atelier éphémère, leurs oeuvres en cours de réalisation ou encore achevées… Chaque résidence est clôturée par un «Get-Out !» propre à l’univers de chacun.

 

Du 17 au 29 août, la Squatfabrik accueillera les artistes Marc Pierrard et Pasko.

 

>> Horaires d’ouverture : du mardi au samedi, de 17h à 20h.

>> Leur «Get-Out !» se tiendra le samedi 29 août, à 18h.

 

Marc Pierrard

Marc Pierrard used to play the guitar in a band, called dEFDUMp, from 1993 until 2008. Over the years, he learned a lot about different computer programs, video, photography, printing techniques and was introduced to a large palette of mediums, which now mostly find their way into his work. The main part of his works are large multimedia installations. While the primary accent is set on the paintings and photographs, sculptures and different «props», aswell as selfproduced videos or sound backgrounds, are used to set them in extented contexts. Some of his installations are walkable sceneries, in which the viewer becomes, for a short periode of time, part of the work. His work includes drawings, collages, paintings, sculptures, video and sound installations. The only constant being an ongoing engagement with Mankind / Art, its history, its heroes and its debaucheries.

Pasko

Pasko s’intéresse à l’art depuis qu’il a 7 ans mais c’est au lycée que cela se concrétise et qu’il débute dans le graffiti puis qu’il se lance dans l’art abstrait. « Un grand changement a eu lieu dans ma vie récemmemnt et j’ai perdu des choses pour en decouvrir des nouvelles, j’ai laissé tomber les mauvaise ondes pour en attraper des meilleures et depuis ce temps je ne dessine qu’en noir et blanc », explique le jeune artiste. Pasko dessine ce qu’il ressent, sans brouillon ni préparation, et en s’inspirant de la philosophie et des religions.