Prévente

La Kulturfabrik possède son propre système de billetterie en ligne via son site internet. Pour tout achat, veuillez vous référer à la page du spectacle/concert qui vous intéresse dans l'agenda.
Actuellement, en raison des règlementations liées à la situation sanitaire, nous ne sommes pas en mesure de vendre des tickets auprès des points de vente physiques externes.


Pour toute question, n’hésitez pas à nous joindre par téléphone: +352 55 44 93-1 ou par email : ticket@kulturfabrik.lu
Permanence: du lundi au vendredi de 9h à 12h et 14h à 17h.

Réductions

RÉDUCTIONS EN PRÉVENTE

Kulturpass : ticket à 1.50€. Plus d'informations ici.
Réservations au préalable : +352 55 44 93-1 ou ticket@kulturfabrik.lu

Moins de 6 ans : gratuit (hors spectacle jeune public)
Enfants de 6 à 12 ans, demandeurs d'emploi et étudiants : réduction selon les manifestations (sur présentation d’un justificatif).

RÉDUCTIONS EN CAISSE DU SOIR

Sur présentation d'un justificatif.
Moins de 6 ans : gratuit
Enfants de 6 à 12 ans, demandeurs d'emploi et étudiants : réduction selon les manifestations
Détenteurs "Carte Culture Jeunes": réduction de 6€.

Tarifs de groupe

La Kulturfabrik propose des tarifs de groupe pour certaines de ces manifestations. Renseignements au +352 55 44 93-27 ou mateusz@kulturfabrik.lu.

Musique / Indie pop

Balthazar

At den Atelier

mar. 23.11.21
Portes 19h00
Balthazar

We are happy to announce that the Balthazar’s gig is postponed to November the 23th 2021 at den Atelier (54 rue de Hollerich 1740 Luxembourg). Tickets remain valid.


Having emerged from a hiatus of sorts which saw frontmen and writing partners Jinte Deprez and Maarten Devoldere both undertake solo journeys, that step away from the band leading them down interesting paths, be it personal or creative. The break saw Devoldere release two albums of lush, moody art-jazz as Warhaus. Meanwhile, his best friend since school, Deprez, remained at home in Ghent working in the studio, indulging his love of old-school R&B, and releasing a solo record under the nom de plume J. Bernardt. The freedom to indulge their whims and the result of those solo successes led to the urge to write together again, propelled by a broader artistic horizon and hastened by their mutual respect for each other’s work.